L'UGA, une recherche d'excellence

Une recherche d'excellence

Au sein de plus de 50 laboratoires, l'UGA développe une recherche d'excellence en partenariat avec les organismes de recherche nationaux et les grands instruments internationaux du site.
Pour conduire des projets de recherche d'excellence, l'UGA est membre fondateur de deux réseaux thématiques de recherche avancée (RTRA) et d'un réseau thématique de recherche et de soin (RTRS) :
•    Fondation nanosciences aux limites de la nanoélectronique ;
•    Fondation innovations en infectiologie (FINOVI) ;
•    Neurodis (handicap et neurologie).

Transmission et création de savoir

Une université transmet du savoir par les enseignements qu'elle dispense mais crée aussi du savoir par sa recherche. Cet adossement à la recherche fait la différence par rapport notamment à des filières de type lycée, et permet, par exemple, dès la licence première année à des étudiants motivés de découvrir le milieu de la recherche par l’accès à un stage d’excellence dans un laboratoire.

A Valence, des enseignants chercheurs

Toute université est donc à la fois un lieu d’enseignement où les étudiants se préparent à leur futur métier, mais aussi un lieu de recherche. C’est ainsi que l’on garantit le bon niveau des formations. Certains enseignants sont donc aussi des chercheurs. Ces enseignants-chercheurs sont composées de maîtres de conférences et de professeurs des universités, qui font de la recherche dans une spécialité. En fonction de cette spécialité, ils se regroupent dans des laboratoires. L'UGA est présente en Sud-Rhône-Alpes par deux laboratoires le CERMOSEM (Centre d'Etudes et de Recherches sur les Montagnes Sèches et Méditerranéennes) au Pradel en Ardèche et le pôle Ecotoxicologie en cours de construction à Rovaltain proche de la gare Valence TGV. Toutefois, la plus grande majorité des enseignants-chercheurs intervenant au Département Sciences Drôme Ardèche dépendent des laboratoires de recherche grenoblois. Ces laboratoires sont soit des laboratoires propres à l’université, soit des laboratoires dépendant de grands organismes de recherche comme le CNRS, le CEA, l’INRIA etc... Les équipes qui y travaillent, consacrent leurs travaux dans les domaines de la chimie, de la biologie (UFR Chimie-Biologie), de la physique (UFR Phitem), des mathématiques ou de l'informatique (UFR IM2AG) et aussi à la frontière avec le secteur des sciences humaines et sociales, dans le domaine de la géographie (UFR Géographie), des langues étrangères (LIDILEM) ou des STAPS (UFRAPS).

Faire de la recherche, c’est développer, découvrir, étudier, inventer, échanger, publier… Cela se fait au sein d’un laboratoire regroupant des spécialistes. Les exemples sont nombreux car l’UGA est une grande université internationalement reconnue pour la qualité de sa recherche.

Parce que la recherche apporte toujours du nouveau, les « enseignants-chercheurs » publient leurs travaux à l’occasion de congrès, de colloques, de revues, etc... Ces publications très spécialisées, contribuent à enrichir les connaissances. Parallèlement, les laboratoires ont aussi pour objectifs d’appliquer le mieux possible leurs travaux aux intérêts sociétaux en favorisant l’innovation et en apportant des réponses aux défis actuels.

 

Zoom

L'Université Grenoble Alpes, lauréate des investissements d'avenir, est porteuse ou partenaire de : 

  • 19 équipements d’excellence (Equipex) ;
  • 19 laboratoires d’excellence (Labex) ;
  • 1 institut de recherche technologique (IRT) ;
  • 4 infrastructures en biologie ;
  • 3 projets de logiciel embarqué.