A l'université, les matières sont identifiées en unités d'enseignement (UE) et sont quantifiées sous formes de crédits ECTS (European Credits Transfert System), ce qui permet des validations partielles de formation, des parcours individualisés, comme un semestre dans une université dans un pays étranger par exemple.

Un crédit ECTS correspond à 20 heures de travail, la moitié en présence d'un enseignant, l'autre de façon personnelle. Les UE font de 3 à 9 ECTS.
 
L'année est fractionnée en 2 semestres : le 1er va de septembre à janvier, le second de janvier à fin avril. A chaque semestre correspond un échelon de 30 ECTS. Valider la licence correspond globalement à valider 6 échelons, soit 180 ECTS, soit une estimation de 3600 heures de travail. Les examens terminaux du semestre 1 sont massés début janvier, ceux du semestre 2 fin avril début mai. La session 2 (rattrapages) est placée courant juin.

Plus d'informations sur la page licence STAPS de l'UFRAPS de Grenoble.

Dès la L1 l’étudiant réfléchit sur son projet professionnel. L'étudiant qui entre en licence première année (L1) peut décider de poursuivre en licence APAS (Activité physique adaptée et santé) à Grenoble. Il peut alors aussi postuler via le très sélectif concours de masseur-kinésithérapeute pour intégrer l'école de kinésithérapie de Grenoble.

En L3, les étudiants se distribuent selon quatre parcours :
  • Education et motricité,
  • Entraînement sportif,
  • Management du sport,
  • Activité physique adaptée et santé (ce parcours se choisissant dès la fin de la L1).
A l’issue de la licence, l’étudiant professionnalise ses études en continuant en master. Principalement les étudiants poursuivent à l’intérieur de deux masters :
  • Master MEEF (Métiers de l'éducation, de l'enseignement et de la formation) de l'ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) afin de présenter essentiellement les concours de la fonction publique enseignante.
  • Master STAPS dans un des nombreux parcours comme indiqué ci-dessous.
Formations master STAPS